Trouver une idée d’affaire

Qu’est-ce qu’une bonne idée de création d’entreprise ? Comment avoir des idées créatives, innovantes et rentables en tant qu’entrepreneur ? Comment évaluer leur qualité ?

L’essentiel pour créer une entreprise, c’est de trouver les bonnes idées. Il s’agit de la première phase de création pour tout démarrage dans votre statut de nouvel entrepreneur. Mais il faut faire attention à ne pas tomber dans les conseils généraux : une idée originale ou unique n’est pas forcément la meilleure.

Dans cet article, nous allons aborder les différentes étapes pour se mettre sur la piste d’une bonne idée de création d’entreprise. Bref, comment trouver La bonne idée ? Il s’agit du point de départ de tout projet de création d’un nouveau business.

Photo d’illustration de l’article

Trouvez un Coach d'entrepreneurs

Libérez votre potentiel pour accélérer le changement

Trouvez un Coach d'entrepreneurs

C’est quoi une idée d’affaire ?

Tout d’abord, une « idée » se définit comme étant une représentation de quelque chose que se fait notre esprit. Pour une idée d’entreprise, le principe reste le même avec l’existence de deux types d’idées de création d’entreprise. Nous allons développer chaque idée de business en deux catégories.

démarrer avec une bonne idée de création

L’idée classique

L’idée que vous souhaitez développer existe déjà et est employée par d’autres entreprises. Dans ce cas-ci, il sera nécessaire de vous distinguer de la concurrence et de gagner votre place en mettant en œuvre votre propre différenciation. Des informations nombreuses et du contenu pertinent existent sur le sujet. Toutefois, une étude de marché reste un élément fondamental pour savoir si votre idée de business apportera une valeur ajoutée à vos clients.

 

La nouvelle idée

Encore inconnue sur le marché, il va falloir la faire accepter et attirer l’attention des futurs clients potentiels. Dans ce cas-ci, il faudra faire preuve de patience pour trouver sa place et se faire connaître. Lors d’une création d’entreprise, l’étape indispensable avant de conceptualiser le projet est d’avoir une idée de business. Celle-ci peut provenir de beaucoup d’origines comme l’expérience professionnelle, le savoir-faire, une formation ou tout simplement une intuition survenue suite à une série d’événements.

Il faut également garder à l’esprit que le but final est de transformer vos idées en une opportunité d’affaires. Et pour cela, le projet d’entreprise doit rencontrer trois éléments essentiels.

 

Une idée qui répond à un besoin

Pour qu’une idée de création d’entreprise prenne vie et se transforme en un business ou concept, une réflexion s’impose sur son métier, ses points forts et ses points faibles et faire en sorte que cette création réponde à un véritable enjeu pour la société de demain.

 

Un entrepreneur

La concrétisation de cette idée est liée à la détermination et à la motivation de son entrepreneur. Il faut la volonté de s’investir dans son projet car la création et la mise en place du projet risque de connaitre quelques difficultés : caractéristiques inutiles pour le marché, prix de vente inadapté, chiffre d’affaires en berne, ou encore projet business lent à démarrer, etc.

 

De la créativité

Lorsqu’on commence à avoir plusieurs pistes pour la création d’entreprise, il faut essayer d’ajouter un maximum d’originalité à son activité afin de se démarquer d’une autre idée de business présente sur le marché.

Comment trouver une idée d’affaire ?

partez de votre passion

Si l’on se penche sur la tranche des 20-29 ans, 65% d’entre eux veulent lancer leur propre activité professionnelle. Mais pour cela il faut de l’inspiration. Alors, voyons quelles sont les premières questions à se poser pour trouver les bases d’une bonne idée.

 

Quelle est votre passion ?

Pour trouver une bonne idée d’entreprise, il est important de partir de ce qui vous passionne pour que vos pistes d’ idées vous correspondent. On entend souvent « dans la vie, il faut faire un métier qu’on aime ». Cela signifie, tout simplement, si vous aimez ce que vous faites, vous serez épanoui dans votre activité et cela ne peut être que bénéfique pour l’évolution de votre entreprise. En d’autres mots, vous pouvez probablement trouver des idées pour gagner votre vie avec ce qui vous satisfait dans la vie.

Chercher à partir de votre passion vous aidera également à maîtriser entièrement votre domaine et il s’agit d’un point important pour la création d’un projet. En effet, en étant à l’aise dans le sujet que vous cherchez à développer, vous serez plus convainquant autour de vous.

 

Quelle est votre grande frustration ?

Si votre passion ne vous inspire pas, faites la réflexion dans le sens inverse et partez de votre plus grande frustration. Ou si, mieux encore, votre passion répond en même temps à une chose qui vous contrarie, explorez sans hésiter ce début de projet.

Vous pouvez commencer par réfléchir à une meilleure solution et à ce que vous faites chaque jour, en rendant la chose plus efficace, moins coûteuse ou permettre à une activité que vous n’aimez pas d’être plus plaisante. La résolution de problèmes donne souvent naissance à de grandes idées de business. Lorsque quelqu’un fait face à un problème, il cherche comment trouver une bonne solution, pour ensuite la vendre ou l’acheter, ce qui rendra aussitôt vos idées rentables.

 

Quel est, selon vous, le plus grand défi à réaliser pour le monde ?

tenir compte de l'avenir

Un autre moyen de trouver une idée est de réfléchir aux problèmes les plus susceptibles de nuire à l’avenir du monde et de l’humanité. En tant que futur patron potentiel, il est important de se soucier de ses méthodes de développement. Dans notre monde actuel, il est presque devenu indispensable que la principale ligne conductrice de votre business plan soit l’écologie et le respect de l’environnement.

Souvent, les premières idées répondent à des problèmes mineurs, qui se traduisent donc par des solutions à court terme. Il ne faut pas tomber dans ce piège. Rien ne vaut un point de vue large et ouvert sur des problèmes de plus grande envergure, dont les solutions dureront dans le temps. Car il faut garder en tête que les gens vont payer pour les services que vous allez leurs proposer.

Quels sont les comportements à adopter pour trouver une bonne idée ?

la persévérance, la clé de la réussite

Ne jamais rester sur sa première idée

Il s’agit sans doute de la règle la plus importante ! Ne jamais rester sur son idée de base, il faut toujours la faire évoluer. Comme dit plus haut, une « idée » est une « représentation de l’esprit ». Il est donc normal qu’elle soit, d’abord, abstraite. Au fil du temps, elle va évoluer et il faudra un certain temps pour la faire mûrir. En parlant d’elle à votre entourage, vous pourrez récolter différents points de vue, qui découleront sur une série de conseils. Qu’il s’agisse d’éléments positifs ou négatifs, prenez en compte tous les avis, qui s’offrent à vous. Cela ne pourra qu’être bénéfique pour la création de votre business.

 

Soyez observateur

Les meilleures idées d’ entreprises viennent souvent de l’environnement qui vous entoure. Par exemple, le jeune entrepreneur qui a imaginé les aspirateurs sans sac a eu cette idée en faisant le ménage chez lui. Aujourd’hui, il est millionnaire… Tout cela pour dire que pour trouver une idée, vous devez être attentif au moindre détail présent dans votre environnement. Observez les personnes, repérez différents cas quotidiens dont les gens se plaignent régulièrement.

 

Soyez curieux

Une bonne technique pour trouver une idée de création d’entreprise est de vous inspirer d’un concept qui marche déjà à l’étranger mais qui n’est pas encore fort connu dans notre région. Beaucoup de sites internet, qui parlent de la création d’entreprise, donnent des idées de business qui cartonnent, depuis plusieurs années à l’étranger. Faites quand même attention à identifier correctement la voie sur laquelle vous voulez vous lancer, car une idée qui marche à l’étranger ne fonctionne pas nécessairement chez nous.

Que ce soit pour des raisons économiques ou que l’idée soit encore trop innovante pour une boutique d’ici, il faut s’intéresser aux caractéristiques d’une bonne idée de création d’entreprise, dans notre pays. Rappelez-vous également que lorsque vous trouvez une bonne idée sur le web, vous n’êtes pas le seul à la voir… Si vous souhaitez vous inspirer d’un concept étranger, réfléchissez à comment trouver une bonne valeur ajoutée (amélioration) à votre création de business afin de mettre toutes les chances de votre côté.

voyez les choses autrement

Analysez les tendances

Regardez les sujets tendances sur les réseaux sociaux comme Twitter, Instagram, YouTube. Si vous êtes capable de partir des sujets tendances comme menu principal à votre business, c’est une bonne chose. Beaucoup d’ entrepreneurs commencent par revendre un (ou plusieurs) objet qui fait le buzz, dans leur boutique.

Cela va attirer progressivement un certain nombre d’acheteurs, qui vont se fidéliser au fil du temps si vous continuez à bien suivre les lignes directrices du métier d’indépendant. L’étape suivante peut, par exemple, être la création de produits dérivés des tendances.

Alors, lisez, observez, écoutez ! Analysez tout jusqu’à ce que vous soyez au point de repérer et de prédire vous-même les tendances à venir. Votre smartphone est votre meilleur outil de recherche.

Si votre création d’entreprise consiste à lancer une application, mais que vous ne savez pas dans quelle direction partir, faites des recherches dans l’App Store. Quelles sont les catégories d’intérêt ? Peuvent-elles être améliorées ?

 

Lâchez prise

Faites n’importe quoi ! Les nouvelles idées nécessitent de la créativité et pour cela, il faut de la nouveauté et de la diversité. Vous pourriez trouver une bonne idée pendant que vous êtes en vacances ou avoir une inspiration surprise au milieu de votre boutique préférée.

Par lâcher prise, nous entendons aussi avoir les idées libres, dans ce sens où il ne faut pas avoir peur de l’échec. Ne pas démarrer votre entreprise par peur de rater n’est pas une excuse ! Peut-être que l’échec va vous mettre sur le bon départ : ne pas avoir peur d’échouer pour mieux réussir par la suite.

Comment évaluer une idée d’affaire ?

une évaluation pour réussir

Cela répond à quel type de besoin ?

Une autre étape essentielle à votre idée de création d’entreprise est de se demander à quels besoins elle répond ? Est-ce un effet de mode éphémère ou va-t-elle être durable dans le temps ? Est-elle vitale (comme se nourrir, se soigner, se loger) ? Les Français ou les Belges accordent-ils une grande importance à ce besoin ?

 

Est-ce que les gens vont payer pour cela ?

Au final, ce sont vos futurs acheteurs qui vont valider votre idée et faire en sorte qu’elle ait du succès, ou pas. Une idée n’est rien jusqu’à ce que vous ayez quelqu’un qui paye pour en profiter. Une personne pourra se moquer de votre idée de business, mais personne ne peut discréditer l’ argent qu’un client vous donne.

Mais si elle ne suscite pas beaucoup d’intérêt, une des choses à faire est peut-être de revoir votre prix ?

Un bon nombre d’ idées commerciales répondent à une envie ou à un problème de la manière la moins coûteuse possible. Une fois que vous avez déterminé le domaine, il faudra clarifier en quoi il sera bénéfique pour le monde et son consommateur. Les gens doivent être convaincus de mettre le prix pour ce que vous proposez.

Et c’est seulement une fois que vous avez établi un prix correct que vous pourrez évaluer si votre solution est digne d’une entreprise ou non.

 

Avez-vous testé votre idée ?

Pour s’assurer si votre entreprise est viable, rien ne vaut de la tester sur des étrangers. N’hésitez pas à envoyer un e mail à différentes personnes afin d’avoir un retour extérieur sur votre idée.

Parlez de vos idées de création d’entreprise à un maximum de personnes et pas seulement à vos amis qui seront trop gentils pour être 100% honnêtes.

Le but est d’avoir un ressenti global de la part des Français ou des Belges sur votre business, afin de vous assurer que votre création de boutique est sur la bonne voie. N’hésitez pas à faire une série de votes.

Si votre échantillon d’idée séduit et que les premiers interrogés demandent où ils peuvent l’obtenir, vous savez que vous pouvez continuer dans cette direction.

Mais si, au contraire, s’ils ne sont pas trop enthousiastes, c’est qu’il ne s’agit sans doute pas d’une si bonne idée que cela.  Dans ce cas, il faut rester ouvert aux conseils et être prêt à faire quelques pas en arrière afin que votre idée puisse se poursuivre.

Vous pourrez d’ailleurs lire, dans plusieurs guides en ligne, le conseil suivant :  » Le succès se produit lorsque vous êtes prêt à écouter et à prendre en compte les conseils et les suggestions des autres ». La plupart des bonnes idées prennent quelques ajustements avant d’arriver sur le marché. Être fermé d’esprit est un tueur d’affaires. »

 

Êtes-vous assez passionné par votre création d’entreprise ?

Etes-vous capable de faire face à une éventuelle déception ?

Votre entreprise prendra probablement la quasi totalité de votre temps, alors assurez-vous qu’elle vous passionne si vous voulez la faire réussir. Il est important que votre idée soit une chose qui vous tient vraiment à cœur et pas seulement quelque chose que vous avez ciblé parce qu’il semble que cela pourrait être lucratif.

Étant donné que le démarrage d’une entreprise nécessite énormément de temps, d’énergie et de patience, il faut que celle-ci vous corresponde si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté.

 

Avez-vous des objectifs réalistes ?

Aussi enthousiaste que vous puissiez être à propos d’une nouvelle idée d’entreprise, il est important de rester réaliste. Il ne faudrait pas tomber dans le piège du rêveur infini lors du démarrage de votre entreprise.

Ce n’est pas parce que vous avez la vision d’un projet que sa construction suivra d’office. Bien que vous puissiez avoir une idée originale, révolutionnaire ou avant-gardiste, il faut s’assurer que sa réalisation soit possible. Toute nouvelle entreprise doit s’assurer d’avoir un marché viable pour assurer sa concrétisation.

Comment passer de l’idée au projet ?

pourquoi ne pas se lancer maintenant ?

Premièrement, il faut oser se lancer ! A un moment, il faut lâcher son crayon et vous lancer. Comme dit plus haut, lâcher prise et démarrer votre activité.

De plus, s’il s’agit de quelque chose que vous aimez, cela devrait vous aider à franchir le pas.

 

Définissez vos produits et services

Chaque entreprise prend de l’ampleur lorsque l’ idée de business a séduit les clients. Au début, votre idée d’ affaire se base sur la vente de produits ou de services. La prochaine étape est de définir précisément ces biens pour les lancer sur le marché.

 

Faites-vous une place dans le moteur de recherche

A l’heure actuelle, il est presque devenu indispensable de se faire connaitre en ligne. Une navigation rapide sur le web doit permettre aux clients potentiels de vous trouver facilement et dans les premiers. Une adresse e mail, visible et simple à trouver, est aussi un point très important.

 

Définissez le marché pour votre idée d’entreprise

La prochaine étape à suivre est de réaliser un business plan clair et précis, pour pouvoir vendre plus facilement votre projet à de potentiels investisseurs. L’ idée des biens que vous allez proposer dans le monde commercial doit être claire et convaincante grâce à ce plan, alors ne négligez aucun détail.

 

Définissez les principaux concurrents

Après avoir analysé vos produits ou vos services et le marché sur lequel ils vont être lancés, il est temps de définir qui sont vos principaux concurrents.

Ne commettez pas l’erreur de sous-estimer vos concurrents car le succès de votre entreprise dépendra, bien entendu, de votre performance mais également de celle de vos concurrents.

En effet, il est nécessaire de savoir qui est présent dans le même domaine afin que vous puissiez vous démarquer et attirer votre propre clientèle.

 

Définissez les ressources nécessaires à votre entreprise

Vous avez déjà une idée, vous avez défini vos produits et services, ainsi que le marché sur lequel vous allez les offrir, et vous avez défini les concurrents majeurs. Il est maintenant temps de définir les ressources nécessaires à la réalisation de votre idée.

Par exemple, quelle serait la taille de votre équipe ? Comment vont-ils continuer à se poser les bonnes questions pour rester dans la création de nouvelles idées de business ? Comment prendre en compte le savoir-faire de vos associés ? Où trouver des conseils pour développer et améliorer votre projet ? Est-ce qu’un site en ligne se prête à votre concept ?

Quelles sont les activités les plus rentables ?

la rentabilité est synonyme de développement

L’idée de création est un concept dont vous devez maîtriser tous les ingrédients si vous voulez que votre business soit rentable et vous rapporte des bénéfices.

Pour cela, il faut distinguer 4 types de rentabilité :

  • La rentabilité économique : c’est le bénéfice net rapporté au montant des capitaux propres et de l’endettement
  • La rentabilité financière : c’est le bénéfice net rapporté aux sommes investies (capitaux propres)
  • La rentabilité à court terme ou à long terme : certaines activités commencent à générer de la rentabilité plusieurs années après leur création
  • La rentabilité sur base de divers critères : par rapport au temps passé sur un projet, sur la base de la valorisation des parts de l’entreprise.

La notion de rentabilité évoque aussi une réflexion sur l’avenir : on estime qu’un projet ou qu’une activité sera rentable si son potentiel est capable de tenir sur le long terme. La rentabilité dépend donc aussi de la vision de ses créateurs, des volontés qu’il a pour son entreprise et de sa capacité à anticiper les risques.

Pour se mettre sur la bonne voie, voici une liste des secteurs les plus en vogue aujourd’hui :

  • Le luxe : c’est un secteur d’activité qui permet de grandes marges. Des cosmétiques aux parfums, en passant par des accessoires de mode, en artisanal ou haute-couture, il s’agit d’un des plus haut taux de rentabilité. Mais il s’agit d’un secteur d’activité très exigeant et il est difficile de se faire sa place au milieu des grandes marques.
  • Les œuvres intellectuelles : travailler dans les œuvres d’art, logiciels ou applications peut s’avérer très rentable. Mais il est particulièrement important d’être patient pour réussir à percer dans ce milieu.
  • La finance : c’est un secteur d’affaires les plus lucratifs : on pense notamment à la gestion de fonds de placement. Avec les nouveaux systèmes de paiement, beaucoup d’entreprises se créent dans le secteur de la finance.
  • Les assurances : les courtiers d’assurances bénéficient généralement de taux de rentabilité assez élevés.
  • L’immobilier : c’est une activité particulièrement profitable, notamment dans les phases où les prix des bâtiments ne cessent de grimper. Pareil pour les activités d’administration de biens et la location de logements et de terrains à usage professionnel, qui profitent, eux aussi, de taux fort rentables
  • Le bâtiment et la construction : ils peuvent générer, à eux seuls, plusieurs millions d’euros de bénéfice.
  • Les plateformes de mise en relation : le modèle consiste à mettre en relation l’offre et la demande, et à empocher une commission. Simple, peu coûteux, ultra rentable.
  • Le conseil en stratégie : le conseil de haut niveau donné par un professionnel reconnu dans son secteur d’activité peut facturer entre 1000 € et 2000 € par jour de conseil.
  • La production d’énergie : concernant l’écologie, on peut facilement investir dans de petites centrales hydro-électriques et ces parts peuvent s’avérer fort rentables.
  • Les activités basées sur le recyclage : on pense aux entreprises qui récupèrent gratuitement les vêtements, les déchets ou les objets abîmés afin de les recycler ou de leur offrir une deuxième vie. Les marges sont souvent assez élevées.
  • La culture de la vigne : bien qu’incertaine vu sa dépendance à la météo, les taux de rentabilité de ce secteur peuvent être bien élevés suivant les années.

En plus de la volonté du chef d’entreprise et du secteur d’activité, il faut aussi s’intéresser au modèle économique et ce, quel que soit son secteur d’activité.

Pour que la rentabilité soit au rendez vous, il faut suivre un modèle économique qui le permet :

Une offre de valeur attractive, c’est-à-dire un produit capable de satisfaire les clients et de s’imposer face aux concurrents,

Une organisation adaptée : tenable, cohérente avec votre concept, et peu coûteuse.

Le tout permettant une bonne rentabilité (peu de dépenses, beaucoup de recettes).

Créer une entreprise rentable repose donc sur la vision stratégique des entrepreneurs : le chef d’entreprise doit imaginer un « espace de rentabilité », il doit être créatif, ambitieux, curieux et réaliste pour anticiper le moindre risque.

En conclusion

Nous venons de voir dans cet article comment trouver une bonne méthode pour une création d’entreprise. Il faut, tout d’abord, arrêter de parler et commencer à écrire car parler d’une idée fait croire à notre cerveau que nous produisons quelque chose, alors que rien ne vaut plus que griffonner un dessin, écrire une ligne directrice ou rédiger un document sur papier.

L’expérience montre également que les meilleures idées pour la création d’une entreprise sont celles qui correspondent le mieux à son entrepreneur lui-même, à ses compétences et ses passions. Le concept qui en découle, doit répondre aux attentes réelles des consommateurs, même s’il existe déjà de la concurrence dans le secteur.

Il ne faut pas non plus éviter le partage avec d’autres créateurs, de peur qu’ils vous prennent votre idée car dans tous les cas, une fois que celle-ci sera lancée, ils s’en inspireront pour leur création, exactement comme vous l’avez fait pour votre nouveau business.

Dernier tip : il est important d’avoir une bonne organisation, cohérente et pas trop coûteuse afin d’avoir une bonne rentabilité.

Photo d’illustration de Evolew

Evolew

EVOLEW vous propose du contenu de qualité pour vous accompagner dans la transformation de votre entreprise.

Trouvez un Coach d'entrepreneurs

Libérez votre potentiel pour accélérer le changement

Trouvez un Coach d'entrepreneurs

Découvrez tous les articles de ce magazine