Gérer ses peurs

Dans la vie, les personnes qui ont peur rien qu’à l’idée d’aller au travail peuvent présenter un niveau plus élevé de symptômes psychosomatiques.

Au sommaire de notre réflexion, nous aborderons les raisons des peurs et les moyens de trouver la juste motivation, notamment par des thèmes du life coaching.

Photo d’illustration de l’article

Trouvez un Life coach

Libérez votre potentiel pour accélérer le changement

Trouvez un Life coach

Les peurs au travail

Niveau santé

Il s’agit des symptômes physiques qui peuvent accompagner un problème de santé mentale, notamment les troubles gastro-intestinaux, les migraines, les douleurs, les maux de tête, la fatigue ou l’ angoisse, et qui entraînent souvent un absentéisme excessif dû à des jours de maladie.

Cette peur (stress) lié au travail engendre de la fatigue sur le corps. En fait, une étude de 2014 publiée sur le site « American Board of Family Medicine », à notre grande surprise, l’ auteur a révélé que 10 % des patients atteints de troubles mentaux chroniques qui demandaient des autorisations de congé de maladie pour leur anxiété physique souffraient de phobie du travail.

La peur fait mauvais effet sur la santé et peut mettre celle-ci en danger.

 

Les peurs au travail

Nous avons recensé les plus générales :

  • Peurs liées à une expérience professionnelle antérieure vécue ou de vie traumatisante, comme le harcèlement sexuel ou l’intimidation
  • Peurs liées aux performances
  • Peur des présentations orales obligatoires
  • Peur liée à des  problèmes interpersonnels et conflits quotidien avec un supérieur hiérarchique
  • Peur liée à des antécédents familiaux d’anxiété ou de phobie sociale
  • Peur  liée à des traumatismes multiples ou des événements négatifs importants de la vie entraînant des problèmes d’adaptation ou de gestion du stress au travail.

Nous allons développer les peurs les plus courante.

 

La peur de se faire virer

Dans cette situation, l’ angoisse découle généralement d’une insécurité généralisée qui couve, et parfois de l’incapacité qui a tendance à mettre certaines situations en perspective.

 

La peur de ne pas être aimé par son patron

La plupart des employés quittent leur emploi à cause d’une relation froide ou carrément mauvaise avec la personne qui les supervise.

« Si vous supposez que votre patron ne vous aime pas, prenez le temps d’évaluer la réalité avant de faire un geste précipité. Les perceptions humaines ne sont pas toujours exactes. »

se faire apprécier par son patron

La peur de ne pas être capable de gérer sa charge de travail

Comment gérer sa charge de travail ? Prenez votre fonction à cœur, et reconnectez-vous avec vos priorités professionnelles. Assurez-vous que toutes vos tâches, activités et projets s’alignent directement sur elles.

Lire chaque e-mail reçu concernant le boulot pour rester à jour. Construisez votre calendrier autour de ce qui est le plus important.

se sentir surchargé

La peur de ne pas être à jour ou au courant

Acquérez de nouvelles compétences et adaptez-vous aux changements de processus et de technologie. Envoyez un e-mail à un collègue afin d’être à jour si besoin peut parfois désamorcer une tension.

peur de ne pas savoir se remettre à jour

La peur de ne pas avoir autant de talent que vos collègues

Identifiez vos points forts et recherchez de manière proactive davantage d’occasions de les utiliser.

Démarquez-vous des gens ou de vos partenaires de façon à devenir la personne à contacter pour obtenir des informations spécialisées, des offres, des idées créatives ou des conseils avisés.

 

La peur d’être considéré comme un créateur de problèmes, et non comme un résolveur de problèmes

Vous dire que vous n’avez pas ce qu’il faut pour créer des solutions aux problèmes vous met rapidement dans une situation de déception.

Les 2 meilleures techniques pour faire partir cette peur sont de se faire confiance et réfléchir à des options viables de façon à traiter ce qui vous angoisse actuellement.

 

La peur de s’effondrer à cause du stress chronique

Pour surmonter ses peurs commencez par l’essentiel : dormez suffisamment, mangez des aliments nutritifs, mettez en place un programme d’exercice et faites des pauses périodiques.

avoir une bonne hygiène de vie

La peur de pas être promu

Dans chaque situation, trouver des méthodes pour dépasser vos peurs, ajoutez-vous de la valeur, affirmez votre personnalité et assurez-vous que les bonnes personnes le remarquent.

Pourquoi j’ai peur d’aller au travail ?

Pourquoi suis-je anxieux à l’idée d’aller au travail ?

Au départ, le sentiment d’anxiété et les peurs ne commencent pas avec le réveil du matin. Non, l’anxiété à l’idée d’aller au travail se fait sentir tout au long de la nuit, avec un sommeil agité.

La simple idée d’entrer sur le lieu de travail déclenche comme émotion des vagues de stress qui menacent de saper tout effort pour être productif et engagé au travail, et qui se traduisent souvent par un arrêt maladie diagnostiqué par le médecin.

 

Est-ce que la peur du travail peut entrainer la mort ?

La peur du lieu de travail, selon une définition publiée sur le site Psychology, Health & Medicine, est définie comme « une réaction d’anxiété phobique avec des ressentis de panique survenant lorsqu’on pense au lieu de travail ou qu’on s’en approche. »

Compte tenu de la gravité des conséquences de l’anxiété à l’idée d’aller au travail, cette phobie particulière peut être particulièrement dévastatrice non seulement pour la vie professionnelle, mais aussi pour la vie personnelle car elle peut faire preuve d’un danger pour la santé mais n’entraine pas pour autant la paralysie ni la mort.

L’incapacité de conserver un emploi en raison de ce type de phobie peut avoir des conséquences considérables et délétères.

 

A quoi cette peur est-elle due ?

Cette peur du travail est due aux caractéristiques de la phobie du travail, que l’on peut reconnaître dans ces diverses formes de troubles anxieux.

Il est essentiel de trouver un remède, qui impliquera probablement une combinaison de thérapies pour aider l’individu à surmonter l’ angoisse et la peur d’aller au travail.

Comment arrêter de stresser à cause du travail ?

Niveau santé

 Le traitement du stress au travail réalisé par un psychothérapeute est une méthode qui consiste à modifier les distorsions de pensée qui entraînent les comportements d’évitement ou les phobies/ peurs.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) par définition est un type de psychothérapie qui aide les patients à identifier les schémas de pensées et de comportements dysfonctionnels et les guide vers un recadrage des pensées afin qu’ils puissent éventuellement faire face à l’élément déclencheur lié au travail.

La combinaison de la TCC avec des thérapies d’exposition qui aident à désensibiliser le patient à l’événement ou à la situation déclencheurs peut donner des résultats positifs.

 

Le rôle de la médication sur le stress

Il faut savoir que les médicaments jouent également un rôle dans le traitement de la peur au travail.

Ils peuvent aider à canaliser les émotions ou les angoisses, et à fonctionner à nouveau sur le lieu de travail.

Certaines données holistiques peuvent contribuer à la réduction du stress ou d’anxiété.

 

Comment gérer son stress du travail ?

  • Agir plutôt que réagir face à ses peurs

Identifier les aspects de la situation que vous pouvez contrôler et ceux que vous ne pouvez pas. En général, vous contrôlez vos actions et vos réactions, mais pas les forces macro ou le ton de quelqu’un d’autre, par exemple. Et essayez de lâcher prise pour le reste.

  • Respirez profondément

Si vous vous sentez dépassé par les émotions ou si vous sortez d’une réunion tendue et que vous avez besoin de vous vider la tête, la meilleure méthode est de respirer profondément, ce qui va vous permettre de retrouver l’équilibre.

Il suffit d’inspirer pendant cinq secondes, de retenir son souffle et d’expirer en nombre égal par le nez.

bien respirer
  • Mangez bien et dormez bien

« Manger mal va stresser votre système », adoptez un régime pauvre en sucre et riche en protéines au quotidien. « Et lorsque vous ne dormez pas bien, vous ne bénéficiez pas des effets rajeunissants ».

Selon le CDC, on estime que 60 millions d’Américains ne dorment pas suffisamment, alors qu’il s’agit d’une période de récupération critique pour l’organisme.

Si les pensées qui s’emballent vous empêchent de vous endormir ou si vous vous réveillez la nuit et n’arrivez pas à vous rendormir, une simple méthode : respirer vous assommera rapidement.

bien dormir
  • Changez votre histoire

Votre point de vue sur les événements stressants du bureau est généralement une interprétation subjective des faits, souvent vue à travers le filtre de votre propre doute.

Cependant, si vous pouvez prendre du recul et savoir adopter un point de vue plus objectif, vous serez plus efficace et moins susceptible de prendre les choses personnellement. Il faut acquérir une certaine confiance en soi afin d’évacuer certaines peurs.

  • Se calmer rapidement

Ressentir de la panique et ne pas savoir quoi faire face à une émotion de peur est normal dans la vie courante mais il faut savoir comment gérer ces angoisses. Au lieu de réagir de façon excessive, il est suggéré d’essayer la technique de la « respiration rafraîchissante » : inspirez par la bouche comme si vous buviez avec une paille, puis expirez normalement par le nez.

Grâce à celle-ci vous ressentirez une sensation de refroidissement et d’assèchement sur le dessus de votre langue.

  • Identifier le stress auto-imposé

Apprenez à ne plus vous imposer de stress en renforçant votre personnalité plutôt qu’en recherchant l’approbation de tout le monde. Si vous avez peur et êtes trop préoccupé par la perception que tout le monde a de vous, que vous ne pouvez pas contrôler, vous devenez stressé par les détails ou participez à des comportements d’évitement comme la procrastination.

Ironiquement, lorsque vous vous concentrez sur le travail lui-même plutôt que sur la perception qu’ont vos collègues, vous avez plus de chances de les impressionner.

  • Établissez vos priorités

Avec des échéances concurrentes et des priorités qui changent rapidement, il est essentiel de définir ce qui est vraiment important et pourquoi, étapes après étapes.

Pour cela, il faut de la clarté. Il est important de comprendre votre rôle dans l’organisation, les priorités stratégiques de l’entreprise, ainsi que vos objectifs personnels et vos points forts.

Réduisez votre liste de choses à faire grâce aux projets qui auront le plus d’impact et qui correspondent le mieux à vos objectifs.

établir un programme
  • Influencez les autres

Chacun est responsable de son comportement et de ses perspectives, vous devez toujours faire face au comportement stressant des autres. Ne prenez pas la fuite et n’ayez pas peur !

Confrontez un collègue ou un employé face au problème en exposant le mauvais comportement sur un ton respectueux, en décrivant l’impact sur l’équipe et l’individu, et en demandant un changement.

Par exemple, une négativité constante peut être abordée de la manière suivante : « Lorsque vous parlez sur un ton critique aux autres, cela met les autres mal à l’aise et les rend moins susceptibles de vous voir comme un leader. Je comprends votre frustration, mais je vous demande de me faire part de vos préoccupations directement, afin que nous puissions en discuter. » En transférant la responsabilité du problème, vous avez plus de chances de le résoudre.

être soudé entre collègues
  • Soyez votre meilleur critique

Quelque 60 000 pensées traversent l’esprit de chacun tous les jours, et la négativité interne est tout aussi susceptible de vous stresser qu’un événement extérieur.

La solution ? Au lieu d’être sévère et de vous critiquer, essayez de vous remonter le moral. Des pensées encourageantes vous aideront à vous motiver et, en fin de compte, à entraîner les autres à dépasser leurs peurs également.

s'encourager sois même

Comment être motivé pour aller travailler ?

  •  Ne pensez pas que c’est un travail difficile
  •  Arrêtez de vous préoccuper des choses qui n’ont pas d’importance au sein de votre vie
  • Fixer une heure de sortie
  •  Célébrer les victoire
  •  Faire preuve de courage et surmonter ses peurs
  •  Apprendre à gérer ses émotions
  •  Prendre confiance en soi.

Des conseils pour mettre fin à se mal être et ses angoisses et développer la confiance en soi

Encouragez-vous

Offrez-vous votre café ou votre thé préféré sur le chemin du travail. Prévoyez un déjeuner. Prévoyez des moments agréables après le travail, comme une séance d’entraînement, une rencontre avec des amis ou une soirée en pyjama à la maison avec un bon film.

C’est comme une évidence, ces choses valent mieux que la culpabilité de se faire porter pâle, les excuses maladroites qu’il faut trouver (ou la fausse toux) et l’accablement d’avoir deux fois plus de travail le lendemain.

Dites-vous que vous êtes a la hauteur de réaliser ce qu’on attend de votre part au sein de votre organisation.

prendre du bon temps

Faites un pas après l’autre

Faire son travail étape par étape. D’ abord sortez du lit, prenez une douche, habillez-vous, mangez quelque chose, puis passez la porte, etc. « Je constate souvent qu’une fois que j’ai commencé à bouger mon corps, je sors de mon blocage et je prends de l’élan. »

 

Passez au régulateur de vitesse

Nous ne pouvons pas courir à toute allure tous les jours, et il y a des jours où le pilote automatique est nécessaire. Ainsi, courir à un rythme plus lent n’est pas toujours une mauvaise chose, car cela peut donner de la perspective sur l’ intensité.

 

Évitez le conflit

Si ce n’est peut-être pas le jour pour avoir de nombreuses interactions avec votre patron, votre équipe ou une autre personne qui vous entoure au travail. Les techniques à adopter sont : faire en sorte que les interactions soient brèves et cordiales afin de rendre la journée plus facile.

ne pas se mettre dans les conflits

Faites le travail qui est le plus facile pour vous

Il se peut que je fasse du classement, que je remplisse de la paperasse inutile ou que j’aille chercher des fournitures, plutôt que de m’attaquer à quelque chose qui demande plus de matière grise ou de passion. Cela peut aider aussi.

 

Prenez soin de vous

Pensez à votre bien être. Songez à un moment ou à un souvenir qui vous rend heureux. Evadez-vous ailleurs que sur Facebook ou un autre réseau. Envisagez plutôt un massage, une manucure ou un traitement similaire si votre budget le permet. Sinon, choisissez des soins gratuits, comme lire un livre, prendre un bain moussant ou faire du yoga. Il faut savoir que la solitude peut faire du bien.

se relaxer pour prendre soin de soi
Photo d’illustration de Evolew

Evolew

EVOLEW vous propose du contenu de qualité pour vous accompagner dans la transformation de votre entreprise.

Trouvez un Life coach

Libérez votre potentiel pour accélérer le changement

Trouvez un Life coach

Découvrez tous les articles de ce magazine