Comment mieux gérer ses émotions ?

Les émotions ont un rôle crucial dans notre environnement de travail et nos relations. En effet, pour la plupart des gens, le lieu de travail est l’endroit où ils passent le plus de temps après leur domicile. Il est donc important de comprendre comment gérer celles-ci au mieux. C’est ce que nous tacherons de faire dans cet article.

Photo d’illustration de l’article

Trouvez un Coach en relation

Libérez votre potentiel pour accélérer le changement

Trouvez un Coach en relation

Quelles sont les 7 émotions ?

La joie

Elle se caractérise par le sourire, c’est une sensation qui envahit tout notre corps lorsque nous sommes heureux. En effet, la joie diffuse dans tout le corps des hormones qui favorise une bonne santé, tel que la dopamine, la sérotonine, l’adrénaline ainsi que la cytosine. Cela apporte une sensation de bien-être à l’ intérieur et est une source de vitalité. Lorsque ce sentiment reste constant, il permet de résister plus longtemps et plus facilement aux aléas de la vie.

pensée positive au quotidien

La colère

Il y a de multiples niveaux de colère qui peuvent aller de très irritable jusqu’à la frustration. La colère reste un sentiment puissant qui survient suite à une blessure physique ou mentale. La colère est généralement liée à une injustice. Nous nous sentons sur les nerfs, trompés et blessés, ce qui favorise son apparition.

ne pas agir sous la colère

Tristesse

La tristesse s’exprime de différentes façons telles que les pleurs, une humeur atténuée, le calme, le retrait envers les autres, la rumination de pensées négatives, un sentiment de culpabilité, etc.

Cette émotion peut survenir suite à différentes situations auxquelles chacun de nous sommes confrontés durant notre vie tels que par exemple une peine de cœur, la perte d’un proche, ainsi que pleins d’autres choses qui peuvent survenir.

Ce comportement peut prolonger la durée de l’émotion, et par la suite se transformer en dépression et être nuisible pour la santé.

réfléchir à ce qui nous rend triste

Peur

C’est une émotion puissante qui joue un rôle principal dans la survie. Lorsque nous faisons face à un danger ou si nous ressentons de la peur, on appelle cela la réponse de combat ou de fuite.

ne pas laisser la peur nous submerger

Dégout

C’est une réaction de rejet, physique ou psychologique envers quelqu’un ou quelque chose. Le dégout est une émotion subjective qui n’affecte que soi-même, quelque chose qui nous dégoute ne dégoutera pas forcément quelqu’un d’autre.

différence entre peur et dégoût

Mépris

Le mépris est également l’une des sept émotions. Il se mélange à la colère ainsi qu’au dégout à l’égard d’autrui, d’un groupe de personnes ou de soi-même. Lorsqu’un individu est sarcastique, on considère donc qu’il est méprisant.

actes de mépris extérieurs

Les émotions et les relations au travail

Il est facile de se laisser emporter par nos émotions, il est important de les filtrer afin que celles-ci ne prennent pas le dessus sur notre attitude. Il faut savoir gérer ses émotions et leurs signaux, les comprendre et quand il le faut les canaliser, car les émotions trop intenses peuvent créer un blocage dans la communication et empêcher la résolution des problèmes.

gérer ses émotions au travail

Garder son self control

Lors d’un échange verbal, vous ne pouvez pas modifier les émotions de l’individu en face de vous, ni avoir un contrôle sur sa frustration ou son anxiété face à une situation. Cependant, vous pouvez vous adapter et réagir de manière à lui donner confiance et ce, grâce à différentes techniques afin de l’aider à réduire l’intensité et la durée de son excitation, tout en restant calme dans une situation qu’il juge difficile. Il faut aussi, s’il en convient, savoir faire preuve de gratitude envers autrui.

Si chacun pensait de la sorte, il existerait beaucoup moins de tensions et les relations seraient beaucoup plus saine.

prendre le temps de bien communiquer

Techniques pour garder le contrôle

Voici quelques techniques qui permettraient de garder une certaine sérénité lors d’une altercation.

 

Garder son sang froid

Tout d’abord, il est important de garder une respiration lente et de détendre les zones tendues de votre corps. Il faut respirer un bon coup, ce qui permettra de maintenir un bon rythme cardiaque et de s’aérer correctement l’esprit. Mal respirer envoie à notre cerveau un signal d’anxiété et donne un accès direct à notre interlocuteur vers une interprétation négative de nos intentions qu’il pourrait juger comme agressives.

garder son sang froid en toutes circonstances

Prendre du recul

  • Ne pas réagir trop rapidement, lors d’une situation de stress intense par exemple, savoir prendre du recul sur les événements, que ce soit de quelques minutes ou quelques heures empêchera de prendre des décisions que l’ont pourrait regretter par la suite du fait d’avoir mal agi.
prendre le temps de réfléchir

Se mettre à la place des autres

  • Il est important de comprendre ce qui motive et pousse notre interlocuteur à agir de la sorte
  • Si l’individu en face de vous est en colère, cela cache souvent un sentiment qu’il cherche à dissimuler, parfois même sans s’en rendre compte.

 

Garder une gestuelle assez calme

  • Garder un contact visuel sans fixer, ce qui permettra de mettre un peu plus en confiance l’interlocuteur
  • Ne surtout pas faire de grand geste agressif et hausser le ton, cela poussera l’individu en face de vous à faire la même chose et envenimera la situation
  • Il va de soi de ne surtout jamais se rabaisser à donner un coup qu’il qu’il soit lors de l’échange, qu’il soit verbal ou physique.

Pourquoi travailler sur les émotions ?

Un travail de longue haleine

Tout d’abord, nous voyons au cours de cet article que les émotions jouent un rôle important dans notre quotidien, elles reflètent la façon dont nous pensons, interprétons certaines situations qui interviennent et interagissons avec les personnes de notre entourage. Elles peuvent influencer nos décisions et nos réactions sur des sujets de notre vie quotidienne et peuvent même amener à modifier notre point de vue par rapport à notre estime de soi.

Un tel travail ne s’effectue pas en un claquement de doigts, il s’effectue petit à petit, au fil des discussions et des interactions que nous accumulons au cours de notre vie.

noter tout ce que l'on ressent

Travail d’analyse

Au fur et à mesure que nous appliquerons les quelques conseils et techniques cités plus haut, nous affuterons notre analyse tant sur nous-même, ainsi que sur les contenus réels des motivations des individus que nous allons rencontrer. Mais il n’est pas toujours facile d’effectuer ce travail d’analyse. Il faut dire que l’accès au grand public des échanges à distance, en l’occurrence grâce aux sms, ne facilite pas ce travail sur nos émotions. Une erreur d’interprétation sur un message reçu est très fréquente : nous aurons plus de mal à déceler l’émotion et le ton donné par la personne derrière un écran, plutôt qu’en étant en pleine discussion avec cette personne se trouvant dans la même pièce que nous.

analyser ses propres émotions

Une association pour un avenir meilleur

Ensuite, les émotions font partie de nous et il est important de nous associer avec elles pour notre croissance personnelle. Si nous refusons de nous associer avec celle-ci, les émotions négatives viendront saboter notre succès dans de nombreux aspects de la vie.

Au fond de nous, nous savons réellement ce que nous ressentons malgré le fait de jouer un rôle pour essayer de dissimuler une partie de nous-même que nous considérons comme faible. Prenons l’exemple d’une blessure suite à une déception qui nous a fait mal. Nous ne voulons peut-être la dissimuler par peur de nous ridiculiser. Toutefois, celle-ci restera une cicatrice et pourrait se rouvrir à la moindre brèche. La moindre allusion qui pourrait créer un lien direct ou indirect avec cette blessure nous procurera un mal-être profond, car finalement nos croyances dysfonctionnelles resteront incontestées.

Afin d’avoir un lien direct avec ces croyances dysfonctionnelles qui font obstacle à notre succès dans la vie, à notre bonheur, à notre santé mentale, émotionnelle et physique, il est primordial de travailler sur nos émotions afin de tirer le meilleur parti de ce que la vie peut nous offrir. Il faut savoir apprendre de nos faiblesses et ne pas chercher à les dissimuler.

le positif attire le positif

Un héritage de nos parents

Comprendre les émotions

De plus, les émotions nous apprennent à comprendre le monde qui nous entoure. En effet, elles permettent de nous adapter efficacement. La peur nous prévient du danger et nous fait rechercher une solution. La tristesse indique une perte ou une détresse et nous fait rechercher du réconfort. Les émotions ne donnent pas toujours les bonnes informations sur les personnes aux alentours, ni sur nous-même.

 

Faire volte-face

Parfois, il arrive que lorsque nous sommes en colère, un autre émotion se cache derrière celle que nous ressentons vraiment. Prenons un exemple orienté sur l’ amour : une personne folle amoureuse d’une autre agira de manière beaucoup plus démesurée lorsque celle-ci se sentira trahie par son ou sa partenaire, allant même jusqu’à porter des propos totalement contradictoires avec ce qu’elle pense réellement de celle-ci. Il est important de comprendre nos émotions et d’apprendre à les écouter, elles nous aident à survivre en nous fournissant un moyen de faire face efficacement et rapidement à des problématiques. Les émotions nous aident à communiquer avec les personnes autour de nous ainsi qu’à répondre aux sollicitations et aux demandes de la vie. Une fois que l’on sait quels sont nos besoins, nous sommes en mesure de les satisfaire. Les émotions communiquent également ce que nous ressentons et découvrons, à savoir les réactions émotionnelles à travers l’expérience.

 

Les émotions à travers le temps

Notre cerveau retient plus facilement le négatif contrairement au positif. Cela signifie que l’on souffre souvent énormément. Avec l’expérience de la vie, les émotions restent ancrées plus profondément dans notre tête que des situations positives qui auront un effet beaucoup plus bref. C’est ce que l’on appelle « le biais de négativité », c’est ce que démontre l’article « des sciences pour changer de vie ».

les émotions se retrouvent dans l'héritage de nos parents

Gestionnaire de ses impressions

Une raison de plus qui pousse à savoir comment gérer ses émotions est que nous avons également beaucoup de ressentis. Ils proviennent de nos émotions de base comme le sentiment de méfiance qui provient de la peur, celui de la solitude qui provient de la tristesse, et celui de la culpabilité qui provient d’un mélange entre la peur et la tristesse. On comprend donc aisément qu’une multitude d’aspects et d’impressions négatives ressenties par notre esprit au cours de notre vie peuvent être limitées par la simple bonne gestion de nos émotions.

gérer ses propres émotions

Un pas après l’autre

Enfin, montrer le bon type d’émotions au moment propice est un puissant moyen de communication à part entière. Pour un enfant, cet aspect reste assez compliqué. Il n’a pas encore l’expérience des relations avec les autres pour pouvoir avoir les moyens d’exercer un parfait contrôle sur ses émotions.

De la naissance à 6 mois, quelques émotions primaires peuvent être manifestées par celui-ci tel que la tristesse, la colère, la joie. Il peut, grâce à celles-ci, faire comprendre son envie première.

A partir de 8 mois, il peut commencer à déceler les émotions sur le visage des autres, mais sans pour autant les comprendre.

A partir de 2 ans, il est capable d’exprimer de la honte et de la fierté. Ce n’est qu’a partir de 5 ans qu’il arrivera à contenir ce qu’il ressent.

l'apprentissage des émotions par un enfant

Comment travailler sur les émotions ?

Répondre à la question de comment gérer ses émotions revient à se demander comment travailler sur ses sentiments. Une bonne maitrise de ceux-ci apporte une certaine sérénité au corps, et permet à l’individu qui y parvient d’avoir sa tête reposée.

Les scientifiques ont découvert que certaines émotions proviennent de certains types de pensées. Par exemple, lorsque quelqu’un pense qu’il est en danger, cette personne ressentira de la peur ou si cette personne pense qu’il vient d’obtenir ce qu’il voulait, il ressentira de la joie.

effectuer un travail sur ses émotions

Les scientifiques ont découvert que les pensées qui causent ces émotions répondent généralement aux questions suivantes:

  • L’événement passé est-il inattendu ?
  • L’événement passé est-il agréable ?
  • Est-ce que cet événement passé va rendre plus facile ou moins facile le fait d’obtenir ce que je veux ?

L’esprit analyse répond à différentes questions, ce qui a pour effet de se répercuter sur la manière dont on ressent nos émotions et nos sentiments au moment d’un évènement qui intervient dans notre vie.

Comment gérer les émotions au travail ?

Un des multiples conseils, et certainement le plus important, que l’ont peut donner afin de mieux comprendre comment gérer ses émotions au travail, est qu’il est important de se stopper psychologiquement et d’analyser la situation :

 

Garder le contrôle

Il arrive que les émotions peuvent être gênantes dans notre quotidien, alors comment avoir le contrôle sur nos émotions au travail ?

 

Les sources extérieures de stress

Stop à la course aux résultats

La gestion des émotions au travail n’est pas si simple et si facile à mettre en œuvre car c’est un endroit qui, contrairement à d’ autres, favorise l’apparition du stress chez les individus. En effet, certains facteurs sont omniprésents dans notre société, tel que l’optimisation et l’efficacité. Le travailleur doit pouvoir être productif et commettre le moins de faute possible sous peine d’en subir les conséquences. Toute cette pression ne va pas de pair avec une bonne gestion des émotions et favorise même parfois la peur, la colère, le mépris et bien d’autres encore assez néfastes pour ne pas nous permettre de faire du bon travail.

ne pas se laisser envahir par le stress
Le besoin de reconnaissance

Nous voila donc dans cette boucle que nous voulions éviter et qui nous prive d’efficacité, de bon sens pour mener à bien notre travail, et qui pousse de ce fait notre employeur à perdre sa confiance ainsi donnée.

 

Les bienfaits de gérer ses émotions

Prendre du recul

Tout d’abord, il est important de savoir pourquoi mieux gérer ses émotions dans un milieu professionnel. Il est essentiel de garder le contrôle et un certain recul sur ce que l’on vit au travail. Cela permet dans un premier temps de nous préserver nous-même, de préserver notre santé mentale d’une part, et notre santé physique d’autre part.

prendre le temps de souffler
Eviter les problèmes de santé

Comme nous l’avons dit plus haut, le milieu professionnel est un endroit ou un individu est plus en proie au stress, et l’éviter peut sembler plus facile pour certains mais bien plus compliqué pour d’autres. Il faut donc pouvoir le gérer, sans quoi, se laisser submerger par celui-ci quotidiennement amènerait tout droit vers un burn-out et dans des cas plus graves, comme le montre l’article publié sur le site « journal of clinical investigation », vers des maladies liées à cette pression quotidienne tels certains cancer, des maladies cardio-vasculaires, ainsi que du diabète ou même de l’asthme.

 

Alors comment gérer ses émotions ?

Nos conseils

Reconnaître une émotion

Tout d’abord, il faut apprendre à reconnaitre une émotion, c’est à dire lorsque nous sommes en colère, il faut se poser la question « Pourquoi suis-je en colère ? »

 

Verbaliser

Ensuite, il faut savoir exprimer verbalement son ressenti. Quand nous avons une chose sur le coeur, il est important d’en parler à la personne concernée afin d’apaiser les conflits. Echanger les émotions négatives par les émotions positives.

 

Rester positif

Une personne ayant une attitude positive voit le bien dans tout ce qu’il entreprend et en tire de bonnes leçons de vie. Les émotions négatives sont néfastes pour notre organisme. On les définit comme des émotions perturbatrices, contrairement aux émotions positives qui ont un effet productif.

 

Savoir s’isoler

Enfin, il est important de favoriser un repli vers des pièces calmes plutôt qu’un endroit bruyant et anxiogène.

 

Quelle erreur éviter en la matière ?

Les faux pas à éviter

Nous pouvons déterminer qu’ils existent 4 erreurs courantes lorsque l’on parle de  » gérer ses émotions ».

 

4 erreurs courantes
  1. Refuser d’accepter son émotion
  2. Remplacer son émotion par une autre
  3. Agir sans prendre de recul, sans prendre le temps de s’écouter.
  4. Enfin, comme le montre plusieurs articles à ce sujet, ne se focaliser que sur soi-même et ne pas se mettre à la place de l’autre.
Photo d’illustration de Evolew

Evolew

EVOLEW vous propose du contenu de qualité pour vous accompagner dans la transformation de votre entreprise.

Trouvez un Coach en relation

Libérez votre potentiel pour accélérer le changement

Trouvez un Coach en relation

Découvrez tous les articles de ce magazine